Notice: Undefined property: Joomla\CMS\Categories\CategoryNode::$catid in /trusttelecom.fr/enseigner-autrement.com/www/plugins/content/fb_tw_plus1/fb_tw_plus1.php on line 186

Notice: Undefined property: Joomla\CMS\Categories\CategoryNode::$link in /trusttelecom.fr/enseigner-autrement.com/www/plugins/content/fb_tw_plus1/fb_tw_plus1.php on line 269

Notre actualité

 

Le dôme de l'industrie, photo Yann Lucas

 

Lors de notre table ronde du 6 octobre 2017 aux rendez-vous de l'Histoire de Blois, Nicole Lucas a présenté ses réflexions ainsi que des documents inédits sur l'enseignement d'Hiroshima comme commencement de l'ère nucléaire. Retrouvez ci-dessous ses réflexions et ses documents.

Hiroshima de l'enfer à la paix ? L' "entrée dans l'ère nucléaire" ? Une approche renouvelée

Réflexions sur l'enseignement d'Hiroshima

 

 

Notre table ronde du vendredi 6 octobre 2017 aux rendez-vous de l'Histoire de Blois  avait pour objectif d'utiliser les récentes avancées de la recherche sur la crise de Cuba, notamment grâce à :

  • L’ouverture des archives à l’Est suivie de colloques fin des années 1980, début des années 1990, notamment la conférence de Moscou les 27-28 janvier 1989
  • La publication des mémoires des acteurs telles que celles de Khrouchtchev grâce à son filset les réflexions du secrétaire à la défense de Kennedy, Robert McNamara
  • Les progrès de la recherche en Histoire nucléaire auxquels contribue en particulier Benoît Pélopidas

Yannick Pincé vous propose d'intégrer à l'étude en classe de la crise de Cuba un ou plusieurs des 5 documents consultables au bas de cet article. Ceux-ci sont ont été choisis et traduits parmi les nouvelles sources disponibles, en particulier les banques de documents de la George Washington University et du Nuclear Proliferation International History Project. Ils intègrent les dernières avancées de la recherche sur la crise de Cuba, en particulier ses 4 leçons relevant de la vulnérabilité nucléaire globale selon Benoît Pélopidas [1]:

  • Les limites de la connaissance qu’avaient les leaders politiques des armes nucléaires lors de la crise.
  • Des problèmes de command and control, c’est-à-dire que le pouvoir politique n’avait pas une maîtrise totale du pouvoir d’utilisation de la force nucléaire.
  • Des problèmes de sûreté des armes nucléaires
  • La possibilité d’accidents et de mauvais / erreurs de calculs.

 Ces « leçons » amènent à intégrer 2 facteurs dans la compréhension de la crise de Cuba :

  • L’absence de contrôle de la part des dirigeants : excès de confiance, crise mondiale avec de multiples acteurs à plusieurs niveaux de hiérarchie.
  • La chance : de mauvaises informations, de mauvais calculs et des erreurs de jugement n’ont pas provoqué une guerre nucléaire, voire même l’ont empêchée… C'est ainsi en dépit des procédures normales que la crise a reçu une issue favorable.

 [1] PELOPIDAS Benoît, « The unbearable lightness of luck : Three sources of overconfidence in the manageability of nulcear crises », European Journal of International Security, vol. 2,  part. 2, British International Studies association, 2017.